Le réchauffement climatique ? Pas mon problème ?

Oh que si !

Une réalité effrayante est en train de faire son chemin dans le grand public.

L’évolution du réchauffement climatique pourrait bien s’accélérer d’un seul coup, sous l’effet d’une redoutable bombe à retardement que les politiques ont longtemps refusé de voir.

Le danger est le gaz méthane. Ce composé chimique a un effet 20 fois plus fort que le CO2 sur le réchauffement climatique.

Des quantités phénoménales de méthane sont enfermées sous les glaces de l’Arctique et le Permafrost qui scelle le sous-sol de grandes parties de l’Europe du Nord et de l’Asie.

Or ces « bouchons » sont en train de fondre – de plus en plus vite.

On ne sait ni quand ni à quel point le méthane va commencer à s’échapper en quantités dangereuses, mais c’est imminent – il suffit de voir l’état du Permafrost pour comprendre.

Si nous ne stoppons pas cette évolution au plus vite, elle va vraisemblablement s’emballer comme un réaction nucléaire en chaîne. Or ce scénario n’est pas pris en compte dans les simulations actuellement utilisées par les politiques. Pourquoi ?

Une scientifique suisse, le Dr Célia Sapart s’engage avec un courage et une détermination extraordinaires pour cette cause.

Voici un lien sur le reportage de Temps Présent, diffusé le 26 novembre 2015.

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/7086821-l-arctique-une-bombe-a-retardement.html#story-anchor-CELIA+SAPART